samedi, mai 19, 2012

jeudi, mai 17, 2012

dimanche, mai 13, 2012

mardi, mai 01, 2012

L'enfer des cabines d'essayages II: le denim coloré


plus encore que les bourgeons, ce sont les jeans colorés qui fleurissent un peu partout ce printemps (ils ont pas besoin de soleil, eux), et quand on dit coloré on ne parle pas des petits joueurs de l'an passé vert, bleu ou rouge pour les plus hardis, mais de véritables couleurs flash, rose fluo, vert pistache, jaune canari... c'est joli sur les étales, c'est gai, on dirait des arcs en ciel, ras le bol de votre vieux slim gris souris qui fait la gueule à votre place. Vous allez déambuler telle une surfeuse californienne, aérienne et bronzée dans votre petit jeans rose bonbon. ou vert pistache? bleu pastel c'est pas mal non plus..
Le choix est difficile donc vous decidez d'embarquer toutes les couleurs dans la cabine, histoire de checker laquelle vous siera le plus au teint, vous tirez joyeusement le rideau vous réjouissant d'avance de l'effet que donnera ce jeans rose flashy sur votre peau halée en vacances, peut être même qu'il donnera déjà un petit effet de hâle à votre teint qui pour le moment s'en tient à la tendance blanc fluo.

En l'enfilant déjà vous vous rendez compte que votre pied passe difficilement le mollet "tiens, tiens c'est un slim... il avait l'air droit sur le cintre". la première étape cuisses et hanches se passe sans incident.Fesses: check. L'ultime épreuve du bouton (on arrête de respirer, de toute façon ça se doooonne un jeans) voilà vous êtes dedans , il est vachement beau. Il est vachement collant aussi. Vous levez les yeux vers votre reflet et la c'est le drame, le miroir vous renvoie une petite grosse courte sur patte, on dirait que vous avez deux stabilo boss à la place des jambes, c'est une horreur. Vous vous hissez sur la pointe des pieds pour tenter de recréer l'effet moins-3-kg de vos stilletos de 10 (que vous ne portez évidemment pas quand vous faites du shopping) mais rien n'y fait. Vous ressemblez à un gros malabar, particulièrement bien machonné au niveau des fesses. Vous ne comprenez pas, votre bol de special K ne peut pas vous avoir fait prendre 10kg en une matinée, ça doit être parce que le miroir est trop près, un effet d'optique E= mc2 tout ça.. Vous laissez votre dignité dans la cabine et sortez vous admirer dans le grand miroir central...les gens vous regardent bizarrement, ça doit être parce que dans votre hâte ce matin vous avez enfilé des chaussettes de couleurs différentes néanmoins d'accord sur un point: jurer aussi atrocement l'une que l'autre avec le "pink"  du jeans... pleine d'assurance feinte, vous prenez la pose devant la grande glace, si les cabines d'essayage de chez Zara étaient équipées du miroir de la vérité de Blanche Neige ce dernier serait sûrement en train d'hurler d'épouvante et d'ameuter la sécurité en demandant qui a laissé un éléphant rose entrer dans la cabine, bon sang ?!

Mais vous n'avez pas le temps de méditer là-dessus plus longtemps car vous êtes à la recherche de vos jambes: où sont elles ? Elles ont disparu ! Volatilisées, votre reflet passe de vos chaussettes moches à vos poignées d'amour sans passer par la case "longues jambes fuselées".
Vous êtes évidemment dans le déni total, car il y a bien quelque chose entre les pieds et les hanches, mais vous ne voulez pas en assumer la propriété.


Vous filez fissa vous planquer dans la cabine, humiliée, vous regardez le pantalon méchamment, vraiment très méchamment. Vous pensez beaucoup de mal du mec qui a créé ce modèle de naze. Vous comparez vos fantasmes de longues jambes de gazelle couleur sorbet avec la triste réalité. Vous réalisez que si vous achetez ce jeans les gens vont vous jeter des cailloux dans les rues en vous appelant Dumbo. C'en est assez, vous retirez ce traître, tirez de toutes vos forces pour en extraire les saucisses zwan qui vous servent de jambes, il fait crac, bien fait pour lui. Vous contemplez les autres couleurs qui vous retournent un regard menaçant...en plus tous ces verts pistache et roses framboise vous donnent faim! Mais vous avez pris la décision formelle de ne plus jamais manger gras... De plus manger du tout même.  Ah dictature de la société. Désespérée, vous réenfilez  votre fidèle slim gris, lui au moins il vous comprend et dissimule gentillement vos amours illicites avec le nutella, et il va bien avec vos chaussettes en plus. Et puis le gris c'est chic, qui a envie de ressembler à une grosse pastèque trop mûre cet été? Sûrement pas vous!
Vous sortez la tête haute de la cabine, vous vous débarassez de ce tas de loques tape-à-l'oeil, en prenant soin de soupirer à la vendeuse "dommage qu'il n y ait plus de 34" vous ne vous formalisez pas de l'aller-retour que son regard fait de vos cuisses aux pantalons. mais vous vous jurez de revenir quand vous aurez perdu 5 kilos même si d'ici là la mode sera sûrement passée. En attendant vous allez vous offrir triple boule de sorbet melon, citron, fraise pour vous consoler. Le sorbet ça fait pas grossir en plus, c'est juste de l'eau.


Article précédent: Les 15 choses que je ferai quand je serai Anna Wintour à la place d'Anna Wintour