lundi, octobre 31, 2011

vendredi, octobre 28, 2011

mercredi, octobre 26, 2011

lundi, octobre 17, 2011

mercredi, octobre 12, 2011

vendredi, octobre 07, 2011

Paris Fashion Week, Jean-Paul Lespagnard

Thalys, quelque part entre Paris et Bruxelles 9h40, entre notre conversation sur nos fourches de cheveux et celle sur la différence de calorie entre un verre de blanc et un verre de rouge (nous sommes de très respectables blogueuses mode, on a une image à faire valoir), soudain:
-Ehhhh! T'as mis sur Facebook et Twitter qu'on allait à Paris, au moins?!
-Naaaan,je croyais que tu l'avais fait! Meerde, on a même pas fait les malignes !

Car oui après l'année passée à "zoner" sans invitations autours des Tuileries à la sortie Dior en regardant Scott d'un air dégagé mit petite moue mit échafaudage dans la tête de mon discours de surprise quand il me demandera une photo "OH me? really, but it's just some old clothes... not a big deal you knooow... hu hu hu..." (FAUX! La-dite tenue était prête depuis 3 mois.)

Bref en plus cette fois fini de rire, il fallait être efficace donc on s'était même pas déguisées en ADR (Maybe que scott allait nous photographier quand même, tellement il nous aurait trouvé "so refreshing" avec nos petites tenues simples et pas prise de tête, pas comme la horde de gonz' surlookées avec une pastèque sur la tête...)
Bref, tout ça pour dire que de toute façon on a pas vu scott.
Et d'ailleurs aussi bizarre que ça puisse paraître, Scott n'est PAS le sujet de cet article, non Scott c'est juste notre Trouble Obsessionel Compulsif à nous, scott le T.O.C pour les intimes.

Bref bref, ON EST ALLEES à LA FASHION WEEK, genre avec des invitations et tout quoi! #jemelapeteunpeuquandmeme.

Et là intervient le réel sujet de cet article, notre compatriote Jean Paul Lespagnard.

Trève de blabla, Tuileries, Scott le toc,... Parlons business, le défilé en lui même était vraiment intéressant, les pièces portables, ce qui compte encore pour nous pauvre blogeuses obligées de soumettre nos tenues au reste de l'amphi de l'unif (pas toujours tolérante cette race là)(après je n'ai pas demandé le prix donc il se peut que je continue de me ramener au cours en killershoes de chez Zara)

Il s'agissait donc de la 2e collection de prêt-à-porter que Jean-Paul (il vient de rejoindre Karl dans le cercle des gens dont je n'ai pas besoin de mentionner le nom... Je préciserai si je parle de Gaultier) présentait à Paris, tout ceux qui suivent Mlle Agnès se souviennent encore de la première collection.

La collection est basée sur une scène allégorique, J-P (ça devient très trèèès intime) s'est inspiré du mythique Hearst Castle, joyau d'extravagance au coeur de la Californie où se donnaient de grandioses réceptions mêlant stars de cinéma, politiciens et célébrités internationales.

Genre pour vous faire une idée, c'est ça:



La collection que propose Jean-Paul pose la question suivante: à quoi pourrait ressembler un telle réception de nos jours ? Quels en seraient les hôtes? Qui pourrait représenter au mieux la réussite culturelle et sociale de l'Amérique contemporaine ?

La réponse en photos







C'est bien la crème du basket ball, qui s'amuse en mélangeant le sport et le luxe.





La collection est composée d'une centaine de pièces, alliant le style garçonne des années folles au style casual de nos vêtements de loisirs... Pour un résultat déstabilisant,harmonieux, et très accrocheur qui nous fait dire "Je veux"!







Big Up aux modèles pour le gérage de shoes, j'ai prié pour vous pendant tout le défilé! :O







mardi, octobre 04, 2011