lundi, février 21, 2011

Bon sang ne saurait mentir...

Aujourd’hui le département rédaction de BFF se lance dans l’explication d’un phénomène paranormal dans la fashion sphère: Karl Lagerfeld.

Si je vous dis qu’il n’est pas humain, je suppose que je ne vais pas vous émouvoir plus que ça, vous le saviez déjà. Mais poussons l’investigation au delà du sarcasme…Mes amis , c’est aujourdhui un scoop exclusif que je vais dévoiler dans les lignes de ce blog, et ce basé sur des éléments beaucoup trop parlant que pour n’être que de simples coincidences. Un secret jamais révélé au grand jour , c’est le cas de le dire, vous verrez..

Karl, pas besoin de le présenter, Kaiser de Chanel, ennemi N°1 de la fatosphère, dandy à l’accent poudré et au regard caché, véritable rockstar de la mode …Mais Mr. Lagerfeld, dans notre monde gouverné par le jeunisme, où passé 40 ans on est plus bon à rien c’est aussi une vieille momie et on se demande parfois ce qu’il fout encore là, à l’ère de la teinture et du botox il se vieillit encore d’un siècle en s’affublant d’un catogan et de collets obsolètes, pour quelqu’un qui fait la pluie et le beau temps dans la mode c’est un peu fort. Il ne fait pas que griffonner pour enquiquiner les couturières , Karl, il fait aussi mumuse avec l’appareil photo et la littérature, et ceci avec la même virtuosité que son coup de crayon. Pour clarifier tout celà il faudrait des chiffres, je n’en ai malheureusement pas. Non, Karl ne parle pas de compte en banque, pas que c’est indécent mais c’est un truc de pauvre voyons…
Mais je commencais cet article en vous disant que Karl n’était pas humain, diantre non,: c’est une légende, un mythe, une créature qui ne dort jamais, ne mange pas, fréquente des squelettes (sur les podiums), le diable (celui de Vogue), des vamp’s (ses égéries), avec un look d’enfer …C’est pourtant clair comme de l’eau bénite, Karl est un vampire.



Et puis c’est tellement lui ça, les vampires c’est so populaire, avant c’était réservé à ceux qui lisent Bram Stoker, plus maintenant ! Twilight, True Blood vampire diaries,… ils sont partout, même Kamel Ouali en a fait une comédie musicale…Si tout ça c’est pas du masstige de vampire, je vous demande ce que c’est …et qui c’est le roi du masstige ici ?

L’indice le plus évident reste la photophobie. Oui bien sûr les lunettes de soleil c’est pour cacher les yeux, qui ne sont , somme toute, que deux boules visqueuses et globuleuses qui bougent dans leurs cavités oculaires. Miroir de l’âme ? Foutaises ! C’est indécent, cachez cet œil que je ne saurais voir. Karl n’a que la décence et l’élégance de dissimuler les siens. Officiellement, ils lui donneraient un air de chien battu, et ça jurerait atrocement avec le personnage. Mais, les lunettes solaires, c’est avant tout pour se protéger du …soleil, grand ennemi des buveurs de sang. Démasqué Kracula !

Je vous vois venir, un vampire ça ne mange pas et ça boit du sang…Je vous répondrai : Karl ne mange pas (depuis son régime) et il boit du Coca light…Well, la mondialisation est partout. Mais ne me faites pas croire que le parallèle n’est pas évident !

Pour les sceptiques : Il dit lui même n’avoir jamais d’argent sur lui, on le prend pour un snob mais là encore son état explique tout : l’argent est un puissant répulsif des vampires…comme l’eau bénite et l’ail. Vous avez déjà vu Karl boire de l’eau bénite infusée à l’ail ? C’est bien ce que je disais.

Son accent bavarois, on n’y croit pas. Il vient de « quelque part dans le nord de l’Allemagne « …Euphémisme, l’accent ne trahit que ses origines scandinaves !

Dernier point de ma démonstration, les cols. Là encore vox (gordo) populi a parlé : c’est pour cacher son cou fripé/flasque/ridé. Mais non, vous avez tout faux, son cou porte les stigmates de la fameuse morsure qui a fait de lui un vampire. Pas beau à voir. Mais à qui appartenaient les canines qui se sont un jour plantées dans cette petite gorge délicate ? Le mystère reste entier. Le prédécesseur de Baptiste répondait peut être au doux nom d’Edward?



Quand ceci est-il arrivé ??? Il y a bientôt 20 ans…On a appelé ça « un spectaculaire régime » . De DA de Chanel, à moitié anonyme, petit gros toujours planqué derrière son éventail, accent horripilant, taux de popularité affligeant,… Soudain il perd du poids, redouble d’énergie, invente la silhouette Lagerfeld identifiable entre mille, et devient Le Kaiser, celui qui affole plus les foules que Robert Pattinson himself. Aujourd’hui, il est tellement puissant qu’il a réussi à convaincre une maison de disque de laisser Baptiste enregistrer une chanson, chose impossible pour un simple mortel, nous en conviendrons tous.

Comme dit Paris Match « le poids des mots, le choc des images », j’aurais l’impression de vous laisser sur votre faim, si je n’illustrais pas mon propos.
La vidéo est un chouilla trashy mit soft porno mais c’est tout excusé parce que c’est Andy Warhol qui l’a produite alors c’est juste de l’art:


Alors qu’est ce qu’on voit dans ces images ? Karl qui lèche goulûment les amydales d’une jeune demoiselle, charmant, non vraiment, mais encore ? C’est moi ou ça penche dangereusement vers le cou de la pauvre victime vers la fin, hein ?(et c’est là qu’on comprend toute la mauvaise volonté qu’il met dans ce baiser, qui n’a pour seul but que de mener au casse-croûte enrichi en O négatif…)

Et ce sera le dernier élément de ma, bah de ma thèse, n’ayons pas peur des mots !
Pourquoi Karl fait il de la discrimination par rapport aux modèles +size, mais parce que les modèles c’est sa bouffe , bon sang ! Et je ne vous apprends rien en vous disant que Karl souffre de Dyspondéromorphophobie –sauf peut-être un mot-, alors mordre dans un cou tellement gras qu’il a l’impression de manger un cheesburger, pour avoir du sang plein de cholestérol dégueu, non merci. D’où la fameuse citation :
» No One Wants to bite Curvy Women ».


Ps : cet article est bien entendu ironique... Nous savons tous que Karl n’est pas un vampire voyons, puisque Karl est Dieu.



Article précédent : Vogue Academy: Qui sera la nouvelle rédac'chef ?

1 commentaire: