jeudi, décembre 02, 2010

Lettre au Père Noël



Cher père noël,

Cette année dans mes Louboutins je voudrais… Quoi? J’ai pas de Louboutins tu dis? Tous les ans ce sont les mêmes vieilles pantoufles pourries qui attendent sous le sapin? Eh bien si on commençait par arranger ça, mhhh?

J’ai trouvé ta blague très spiritiuelle l’année passée quand tu m’a apporté des pansements contre ampoule… Enfin spirituelle, pour quelqu'un qui vit en Laponie avec des rennes comme seule compagnie, je veux dire…

Bref trêve de plaisanterie entre nous vieux bougre, abordons les choses sérieuses.

Alors, non pas que j’ai envie d’éluder le sujet de “est-ce que j’ai été bien sage” mais d’un autre côté, je dois avouer que cette tradition de ne recevoir de cadeaux que si on a été sage c’est un peu capitaliste comme façon de voir les choses ( est-ce que j’ai droit au Guiness Book pour avoir placé le mot capitaliste dans mon antre de la “vacuité abyssale” personelle?!!). Non mais je veux dire, père noël, tu n’es pas comme un supermarché qui offre des cadeaux à tes clients pour récompenser leur fidélité, tu vois. Non, toi tu es l’incarnation de l’esprit de noël, tu offres pour le bonheur du sourire emerveillé qui s’épanouit sur le minois tout ensommeillé de la petite bloggeuse qui se lève et découvre sous son sapin une jolie boite blanche agrémentée de deux C entremêlés, ou faute de C, elle se contente de Y, S et L… Je veux dire, à bas le matérialisme et la superficialité! T’es pas d’accord papa noël?Et puis sage euh… sage, c’est relatif quoi, j’ai pas braqué de banque ni de petite vieille sans défense que je sache. Tout le monde est en vie, c’est le principal j’ai envie de dire. Et puis je dirais même plus, laisse la justice faire son boulot quoi. Donc voilà, ne nous abaissons pas à ces considérations triviales de sagesse ou pas, je t’aime d’amour père noël, n’oublie jamais ça c’est l’essentiel en ce qui concerne nos affaires. :D


Mais venons en au point culminant de cette lettre, Santa, cette année j’ai décidé d’inverser les rôles et de faire quelque chose pour toi... C’est vrai quoi, toi qui me couvres de bijoux Tiffany’s tous les ans, tu as bien droit à quelque chose aussi nan? (Et si, là encore, à cet instant précis, tu te demandes pourquoi j’évoque des choses que tu n’as même jamais envisagé de m’apporter, tu peux peut-être, éventuellement, y lire un sous-entendu subtil espèce de vieux barbu ingrat, avec tout le mal que je m’apprête à me donner pour toi, ce serait bien la moindre des choses…)
Bref cette année père noël chéri, laisse BFF te gâter…
Déjà, tu auras remarqué que sous le sapin on t’as laissé une carotte et nooon on ne t’as pas confondu avec saint nicolas et son âne, c’est juste que c’est sympa un temps de ressembler un petit gros barbu mais… Juste un temps. Niveau fashion y a mieux. Et n’essaie pas de nous retorquer que les enfants ne s’interressent pas à ton potentiel fashion, parce que si. Tu veux des preuves? Combien de boites de Barbies tu trimballes dans ta hotte, hein? Voilà. Alors mon premier cadeau c’est de te freiner un peu sur la bûche de noël et le lait de poule… Et puis c’est pas bon pour ton coeur père noêl, le cholestérol tout ça... Et puis tes pauvres rennes quoi, c’est eux qui se farcissent le traîneau (non j’ai pas parlé de dinde farcie espèce de vieux obèse sourdingue!)Et mes wish lists des 10 prochaines années sont déjà prêtes, donc t’as intérêt à tenir le coup!

Bref mon petit papa noël d’amour, tu verras que quand tu auras perdu tes kilos superflus tu pourra envisager de t’habiller dans de grandes maisons de haute couture françaises (je dis français parce que j’ai quelques doutes quant à la mode en Laponie… mais peut-être ne sont ce que des préjugés). Dans tous les cas, un beau costume ajusté de winner ce sera tout bénef’ pour ton image… Je veux dire par là sans vouloir te froisser que si on résume ton allure actuelle: tu portes du rouge, t’es obèse et t’as une barbe! J’irais pas jusqu’à dire que tu fais un peu clodo sur les bords mais voilà.
Après, je ne sais pas trop à quoi ton salaire de père noël ressemble et peut-être que ton traineau ne roule pas sur l’or, mais c’est pas grave, j’ai la solution à tout! Si tu peux pas te payer d’authentiques costumes, tu peux faire faire des faux par tes lutins. Facile! Tu copies les coupes que tu vois aux défilés, mais dans du tissus cheap... Si tu sais pas comment faire va voir chez tes voisins les suédois, ils font ça tout le temps ( sauf qu’ils ont pas de lutins de noël alors ils utilisent des petits chinois à la place)
Donc voilà, fais en ce que tu veux mais moi je te le dis franchement parce que je suis ton amie ( et on fait un peu le même boulot, on offre du bonheur aux gens, toi moi et Dieu, on fait un trio de choc je trouve). Ton look craint, je sais pas comment t’as échappé à la Fashion Gestapo jusqu’ici mais franchement, mec, même les ours polaires qui rôdent autours de ta résidence secondaire au pôle nord sont mieux sappés que toi: ils ont l’incontournablement indispensable de la saison la fourrure!Toi t’as une doublure miteuse en moumoute blanche (un blanc un peu passé vu le nombre de gosses émotifs qui ont vomi dessus quand ils étaient un peu trop impressionnés de te rencontrer en vrai dans le supermarché).


Bon deuxièment, je reconnais que ces dernières années j’ai pas été sympa de râler quand je recevais pas exactement ce que je voulais, je l’ai peut-être un peu cherché. Comme je suis une aventurière dans l’âme, j’ai toujours aimé laisser un peu de lest pour l’effet de surprise, alors au lieu de dire “je veux cette robe de tel magasin” en ajoutant le numéro de série pour être sûre qu’il y ait pas ambiguité, moi j’aime l’inattendu et je commande des choses vagues comme “une robe de princesse” ou des "killer shoes” mais, je ne cache pas que j’ai une pointe de déception quand, après ça, je reçois une réplique de la robe de Pocahontas en taffetas et des pantoufles avec un pompon en duvet rose... Au moins l’effet de surprise est réussi. Mais je le reconnais, maybe que j’ai été trop exigente avec toi, après tout ,tu vis en laponie et tes seuls amis sont des lutins (sûrement dégénéré par les mariages consanguins entre lutins de noêl) et des rennes (idem pour la dégénérécence génétique…) Je ne sais pas s'il existe même un Vogue Laponia donc c’est cruel de juger ainsi ton manque de goût, parce que c’est pas ta faute… Mais, père noël j’ai commencé cette lettre en te disant que cette année c’est moi qui allait faire quelque chose pour toi... donc cette année ne te fatigue pas : laisse du cash sur la table… Ne me remercie pas ça me fait plaisir !

From Brussels withs Love,

XOXO

BFF




Article précédent: Les bloggeuse mode finiront-elles toutes en enfer ?

7 commentaires:

  1. C'EST JUSTE PARFAIT! OH LA LA LA LA!

    RépondreSupprimer
  2. La véritable histoire du Père Noël, vous la connaissez ?
    Elle est racontée par Nadine CRETIN dans son livre édité par Le Pérégrinateur éditeur (leperegrinateurediteur.com)

    RépondreSupprimer
  3. Que du bonheur! :)
    Petit papaaaaaa Noël... on t'aime!
    (je t'enverrai sous peu ma liste, tu pourras trouver facilement mes cadeaux dans la même boutique, au 24 fbg st Honoré, à Paris)

    RépondreSupprimer
  4. Génial, je suis fan!
    Très beau texte... drôle, touchant...
    La photo du petit qui pleure sur les genoux du Père Noël est extraordinaire!

    CARO @ GENEVA
    www.carofashionews.wordpress.com

    RépondreSupprimer
  5. Trop génial !!!!
    Si si le père Noël existe....il faut que je me dépêche de lui envoyer ma lettre !!!
    Isis

    RépondreSupprimer
  6. ahaha ! Je vous tiens au courant si le message est bien passé et que tout se trouve bien sous le sapin le 25 décembre :)

    RépondreSupprimer