mercredi, septembre 15, 2010

Avis de grand froid: la mode au placard?

Je n’aime pas commencer un texte par une note négative, mais là il va bien falloir: les gars, l’été est terminé. C’est une nouvelle page fashion dans l’année, une nouvelle saison pleine de fourrure toute douce, de bottes fourrées comme des macarons, la sobriété chaleureuse des couleurs automnales, le…. Je vous ennuie? Vous avez l’impression d’avoir déjà lu ça 20 fois? Et la seule chose qui vous viens à l’esprit quand on dit “retour de l’hiver” c’est la déprime, le froid, la pluie et surtout LE dilemme: to be fashion or not to be fashion (autrement dit: se les geler grave or not se les geler grave)? Alors est-ce qu’il faut passer son hiver In mais au fond de son lit (en jolie nuisette hein “vade retro pyjama en pilou ! Le confort ne passera pas par moi ... kof kof... passe moi l’aspirine”) ou être carrément Out, commettre un fashion suicide pour ne pas se faire soupçonner de Parkinson prématuré par nos proche parce qu’on passe notre vie à grelotter dans notre mini short en velours et notre micro écharpe plus efficace contre les ventilateurs de studio que contre les bourrasques hivernales.
Ils se moquent de nous… Y aurait-il un accord secret entre ceux qui dictent les tendances et ceux qui soignent la toux, le rhume et la fièvre?? A se demander si les designer n’imaginent pas leur collection depuis le pont supérieur de leur yacht amarré à bora bora …? Ne cherchez pas, c’est une question rhétorique.

Alors que faire?? Sonia Rykiel pense qu’il suffit d’ajouter un peu de mouton sur un sabot pour le transformer en chaussure d’hiver, Anna Wintour croit dur comme fer que l’écharpe XXL sur un body en dentelle c’est LA tenue de ski par excellence… Faut dire que le Grand Froid Du Nord n’est pas le même sur les catwalks que dans les courant d’air de la bouche du métro…Il faut quand même remarquer l’effort cette année: mention spéciale à Chanel, où Karl Lagerfeld a pris son pied en déguisant Baptiste et le reste de la clique en teddy bear (mais après la tête de lion,le petit Baptiste est paré à tout!). Très bien donc, c’est bien chaud la fourrure en plus c’est de la fausse, donc vous risquez pas de vous la faire rageusement arracher par une membre hystérique de PETA. Mais là encore, malgré toute sa bonne volonté de réchauffer les gens, Karl a oublié que traverser l’hiver ce n’est pas se dandiner sur un glaçon géant… Non qui dit hiver dit aussi grisaille humide, flaques, boue,… Alors on adore l’idée de la jolie botte toute de fourrure immaculée, c’est même pas le prix qui nous effraie (ou si peu) on se demande juste ce que ça donnera quand on se sera fait avoir par la grosse flaque boueuse devant chez nous, vous savez celle dans laquelle le pied s’enfonce vraiment, et avec assez d’énergie pour éclabousser jusqu’au genou… Après la botte en long poil blanc, ça donne tout de suite tout autre... Et à ce rythme là ( on croise beaucoup de flaques d’octobre à mars…) c’est le gérant du pressing qui sera bientôt assez riche pour racheter la maison Chanel ( parce que forcément les bottes en fourrure, c’est fragile ces bêtes là,on ne s’en tire pas en les lavant à 30° avec la poudre qui rend plus blanc que blanc, au mieux on vous demandera ce que font 2 cadavres de rat albinos accrochés à vos mollets…).
Bref ne soyons pas de mauvaise foi et admettons qu’il y a de l’effort chez les grands manitous de la mode mais qu’on a encore des progrès à faire. Autre exemple: La cape. La cape c’est génial ! On en rêve c’est normal, on a été élevées à Disney,on bavait déjà devant les capes de princesses. Mais là encore, la neige de Disney elle est d’un beau blanc lumineux tout le temps et quand la température remonte elle disparaît proprement sans passer par l’étape mi boue-mi glace brunâtre,la neige de disney ne mouille pas et n’est pas trop froide (ça aide à faire des batailles de neige à mains nues) et quand il y a une tempête de neige, de délicats flocons se contentent de saupoudrer légèrement la capuche, c’est du plus bel effet. Qu’est ce que ça donne sur nous pauvres mortelles? Au bout de 5 minutes dans le blizzard on a un truc qui ressemble vaguement à un poncho qui nous dégouline sur les épaules, la capuche contient environ 3 mèches de cheveux le reste de la masse capillaire vit joyeusement sa vie à l’extérieur, vas-y que je frisotte d’une coté, vas-y que je me colle en grosse mèche gluante sur ta joue, de l’autre. Parfait. Et le pompon c’est les mains ! Qu’est ce qu’on fait avec les main b**** de m**** (nous n’avons pas le langage châtié de la princesse disney non plus, il faut le reconnaître) Nos mains sont donc violettes au centre et bleues aux extrémités mais aussi glacées et humides à force d’essayer de maintenir la capuche ( qui a elle aussi été conçue pour survivre à un ventilateur de studio pas au vent de la vrai vie); Sans parler du sac, c’est pas grave de le porter à moitié sous cape pendu à l’avant bras pour le top modèle qui arpente le catwalk, mais ces dernières sont rarement amenées sur leur trajet à sortir carte de métro, clefs ou portable qui sonne et ce au fin fond du sac… Non, dans le monde merveilleux du fashion show, le climat est encore plus clément que dans Disney: il fait froid juste ce qu’il faut, quand il pleut ce ne sont que des paillettes et la seule utilité des sacs vides c’est décorer l’avant bras…
Alors est-ce qu’on est toutes indignes de lire Vogue parce qu’on a l’outrecuidance de se les peler grave en mini short, chaussettes hautes et cape quand il fait -20°??

Non il faut juste être un peu créative, c’est ça la mode. Le froid, la pluie, le vent ne sont que des défis pour les fashionistas ! L’été c’est pas du jeu: short en jeans, deux jambes bronzées et un chapeau, et voilà le travail, c’est pas pour rien qu’on appelle ça vacances… Maintenant fini de rire, assemblez-moi (fausses)fourrures, grands manteaux camel, maille, un peu de cuir encore. Mélangez-moi motifs ethniques et animal, une touche dorée, et surtout mettez en assez pour ne pas grelotter, et la seul grippe que vous attraperez cet hiver, c’est la fashion flu* !

On a hâte d’immortaliser tout ça !

* on était obligées de la faire...au moins une fois :D

illustrations tirées du blog de Pénélope Bagieu

1 commentaire: