dimanche, août 15, 2010

Prêtes à lacher vos killershoes pour l'escarpin qui fait son grand come back??



Votre compagne de toujours la killershoes a du souci à se faire, l’automne sera minimaliste parole de Wintour, alors rangez clous, sequins, centimètres indécents et architectures folles et dites oui à l’escarpin racé et …minimaliste. Est-ce dû à la crise économique ou à la révérence tirée un peu tôt du maitre absolu de la killershoes AKA Alexander McQueen ? On n’en sait rien mais ce qui est sûr c’est que les fashionistas ne devront plus faire de folies de leurs chevilles et de leurs orteils pour avoir la fashion-conscience tranquille, parce que l’escarpin sage et classique refait surface et va détrôner l’extravagance shoesesque de ces dernières saisons. Que les grandes perches et accro de la basket ne crient pas victoire trop vite, on a quand même dit escarpin pas Uggs (Pouaaah vade retro! ). Il y a peu de chance d’y gagner en confort, d’autant plus que des killershoes dignes de ce nom peuvent parfois s’avérer pas-trop-martyrisantes pour la voûte plantaire (en tout cas pour faire taxi/front row- front row/taxi- et claquer la bise à Anna et Carine). Cependant, en plus de se dépouiller et de s’assagir , la chaussure dégringole d’un étage, exit les gratte-ciels et bienvenue au petit talon ...sage. Kitten heels pour les intimes anglophiles…Mais la démesure et l’extravagance ne sont-elles pas à la mode ce que le sucre est au cappucino du matin ? Pâââs bien mais sans, c’est plus pareil. Alors certes, avec l’escarpin qu’Isabel Marant propose dans sa dernière collection, le risque d’attirer les foudres des pudibonds de la tendance est moindre, on ne vous regardera plus comme une Lady Gaga qui aurait donné du speed à son styliste … Mais alors où est la folie qui fait pétiller la mode dans tout ça ? Quand y a pas d’indécence y a pas de plaisir… Là c’est un peu comme si on devait troquer notre Batmobile pour une Polo…Si on doit adopter les silhouettes casual qu’on nous annonce pour l’automne, laissons au moins nos pieds se dévergonder.. Et puis avouons-le, les killershoes c’est la bonne planque pour cacher qu’on a un peu forcé sur le cointreaupolitan, mettre les pertes d’équilibre sur le dos des talons vertigineux ça c’est la classe féminine!



Les étalages de chaussures excentriques vont donc doucement faire place à des rangées d’escarpins soignés et propres sur eux,alignés comme des petits soldats. Le retour du classique va remballer le grotesque, le too much, l’übercool, l’excentricité et le fun !
Alors je vous le demande: Au placard les Killershoes? Larguez Lady Gaga et tout feu sur Michelle Obama, c’est un peu l’idée (notons qu’on a aperçu des Martin Margiela aux pieds de la first lady donc ne lui jetons pas tout de suite la pierre mais avouons qu’on s’ennuie un peu…elle n’a pas opté pour les tabi non plus)


"I would hate for someone to look at my shoe and say, 'Oh my God! That looks so comfortable!' That's not what I want to project. But I'm not a sadist. I don't believe suffering makes you beautiful. But comfort is not part of my creative process. "
(vous ferez passer le mot à vos chevilles !)

Who said Killershoes?

2 commentaires:

  1. c'est du caviar cet article!

    RépondreSupprimer
  2. C'est quand même dommage cette tendance au minimalisme... Du moins, trop sage à mon goût... L'extravagance, qu'elle concerne les chaussures ou le le reste, demeure quand même ce qui fait qu'on s'intéresse à la mode, non?
    Bon, en même temps, les hommes n'étant pas concernés, je me dis qu'en tant que spectateur, je vote pour l'extravagance des chaussures dans la limite de l'élégance...
    Puis, la tendance, on s'en fiche un peu non? Ce qui compte c'est de porter des choses qui nous plaisent et qui nous vont :)
    Très bon article - et blog - en tout cas!

    RépondreSupprimer