dimanche, juillet 25, 2010

Les soldes et autres désastres financiers

La période des soldes touchant à sa fin, l’heure est aux bilans :

- Ya l’histoire de la robe trop belle mais trop grande… mais comme c’était QUE 4,95€, je l’ai prise quand même en me disant que j’allais faire un point au bustier (oui étrangement la robe n’est que rarement trop large aux hanches… c’est toujours dans le haut que ça flotte, étrange oui). La couture va donc être ma rédemption, mais n’est pas Jenny Humphrey qui veut et après avoir mis tout son cœur à l’ouvrage (mettre le fil dans le chat et autres détails techniques) on se rend compte que nos 5 euro ont servi à financer un truc importable (en plus maintenant grâce à nos doigts de fées, ya des fils qui pendouillent partout) qui prendra juste de la place dans la penderie parce que on lui aura laissé le bénéfice du Oui-mais-bon-peut-être-que-on-sait-jamais-un-jour-peut-être….


- Quand une sale traitresse de soit disant copine parade avec la MEME robe que nous, et qu’elle a eu le culot et l’indécence , l' OUTRECUIDANCE, de payer la moitié du prix que nous on a douillé il y a un mois de ça… Ok ça fait toujours un mois d’avance, sauf qu’il a fait tellement froid au cours dudit mois que vous n’avez eu aucune occasion de la porter. Vous pouvez vous venger en la traitant de sale copieuse (puéril mais efficace) ou prendre un air supérieur et dire que les soldes pfiouu ça vous épuise, vous préférez payer le prix plein et être tranquille sans faire 5h de queue pour les cabines d’essayage - placez un petit « évidement faut pouvoir se le permettre » plein de complaisance au passage. Le seul problème c’est que vous ne pourrez plus vous vanter du short Zara payé une bouchée de pain(sans préciser qu’il est en XXXXL, mais pas grave vous êtes une as de la couture).

-La Nouvelle Collection: C’est pareil pour tout le monde.
Vous rentrez dans le magasin et vous êtes tout de suite éblouie par les petits cartons qui surgissent d’un peu partout affichant clairement « -70% ! » « A partir de 9,99€ ! » (NDLR : se méfier de celui- là). Vous êtes sur le point de plonger tête la première dans une masse de pulls bradés à la recherche de votre taille, quand votre regard est comme happé par quelque chose qui scintille de l’autre coté du magasin, et qui n'est rien de moins que la Robe Parfaite, celle dont la couleur fera ressortir vos yeux et la coupe dissimulera votre faible pour le Nutella! Vous plantez les petits pulls où ils sont et foncez vers cette pièce qui semble crier votre prénom, qui a l’air de rayonner…Effectivement, elle est illuminée par un spot plus fort que les autres… et, tiens! c’est rangé par ici… Et là c’est le drame, l’affreuse vérité vous explose au visage, vous levez lentement la tête vers la pancarte qui confirmera ce que vous savez, hélas, déjà… Nouvelle Collection. Ce panneau, comme la robe, a des couleurs délicates, une jolie police… tout le contraire des panneaux criards un peu plus loin qui annoncent la misère et le démodé d’un rouge sur jaune de très mauvais goût… Et puis vous jetez un œil aux petits pulls qui ressemblent juste à des vieilles serpillières râpées, c’est le bordel, ça pue, c’est nul… Et la robe qui n'est pas en solde continue de vous faire les yeux doux. Vous la prenez dans la cabine d’essayage « juste pour voir » et évidemment elle tombe trop bien, elle est divine, vous êtes sûre d’avoir vu la même sur Nicole Richie dans Closer l’autre jour! Elle est tellement parfaite que vous pourrez même la mettre en hiver avec des bottes, et à ce stade là, ce n’est plus un achat compulsif de fashion victim mais un investissement. Le zip de la carte de crédit et le sourire de la vendeuse qui vous tend votre sac sont d’accord avec vous, un investissement!

- Enfin il y a la pièce que vous vous êtes retenue d’acheter – réfrénant vos troubles d’achat compulsif qui vous dictaient que l’acquisition de ladite pièce relevait d’une question de vie ou de mort. Au lieu de ça vous avez sagement écouté le Saint patron des cochons-tirelires et attendu les soldes, mais EVIDEMMENT il n'y avait plus votre taille! Selon le complot universel qui veut que ce soit toujours votre taille qui disparaisse en premier…

2 commentaires:

  1. j'adoreeee ton blog :) je t'ai twitté(e)? 'pcq facebook c'est trop out' afin que mes amies y jettent un coup d'oeil

    RépondreSupprimer